IDEFI : Projet Avostti


Face à l'innovation croissante des technologies dans nos sociétés, nos entreprises ont un réel besoin d'ingénieurs.
Le projet Avostti, élaboré dans le cadre de l'appel à projets Initiatives d'Excellences en Formations Innovantes (IDEFI), propose des processus permettant d’ouvrir les formations d’ingénieurs des écoles universitaires du réseau Polytech à de nouvelles populations d’étudiants français ou étrangers qui choisisent d’orienter leur cursus vers les études scientifiques et technologiques.

Ce projet comporte deux volets : au niveau de la Licence ou au niveau du Master.


Le premier volet vise à rendre les formations d’ingénieurs plus attractives en les valorisant et en proposant de nouvelles passerelles à destination d’étudiants qui font d’autres choix d’orientations. Deux passerelles seront mises en oeuvre (sans exclure d’autres filières explorées sur la durée).

• La récente transformation des séries technologiques des baccalauréats a pour objectif de les rendre plus attractives en améliorant leur image et en les ouvrant sur des études longues. Le premier volet de ce projet propose un accompagnement des bacheliers STI2D vers les formations d’ingénieurs (égalité des chances). La mise en place d’un concours spécifique national, comparable à ceux proposés aux bacheliers scientifiques, leur permet d’intégrer un Parcours d’école d’ingénieur Polytech (PeiP) organisé conjointement par une école et un IUT. A l’issue de ce parcours, ils ont accès de droit à l’une des Polytech et sont diplômés DUT (sécurisation du parcours).

•  Certains étudiants en première année commune des études de santé (PACES) sont de très bon niveau, sans qu’ils aient pour autant réussi à accéder à la filière qu'ils avaient choisie. Une passerelle offrant un nouveau débouché est proposée à ces étudiants, les incitant à rester dans les domaines scientifiques, et offrant un nouveau vivier de recrutement pour les écoles d’ingénieurs. Ils choisiront d’intégrer une année de transition vers les formations d’ingénieurs sur la base de leur classement aux concours PACES, sans année supplémentaire.

Le second volet vise à intensifier l’internationalisation des formations d’ingénieurs en diversifiant et en augmentant la mobilité entrante, en présentiel et à distance. Il vise des publics d’étudiants étrangers avec l’objectif d’attirer dans nos écoles les meilleurs potentiels à l’échelle mondiale. Un partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est mis en place pour cibler prioritairement les universités francophones.

Les partenaires sont les 13 universités qui ont une école membre du réseau Polytech. L’objectif est d’atteindre, en huit ans, 1000 étudiants par an pour le volet 1 et 600 étudiants pour le volet 2. Ce projet s’appuie sur la crédibilité du premier réseau de formation d’ingénieur en France et préfigure la mise en place de la délivrance d’un diplôme d’ingénieur donnant le grade de master, commun aux 13 écoles du réseau Polytech.

> Sources : http://www.agence-nationale-recherche.fr + http://www.polytech-reseau.org
QRcode - Lien direct :