Sophia-Antipolis se dote d'un campus universitaire à l'américaine


[press]
Sophia-Antipolis se dote d'un campus universitaire à l'américaine
(LesEchos.fr - Par Christiane Navas | 02/11 | 07:00)

La livraison des 18.350 m 2 du nouveau campus dédié aux technologies de l'information donne naissance à SophiaTech, un pôle de 3.500 étudiants, enseignants et chercheurs.


C'est dans de tout nouveaux locaux, conçus par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, que les 2.500 étudiants du pôle des technologies de l'information de l'université de Nice Sophia-Antipolis ont fait leur rentrée cette année. « La première convention autour de ce projet porté par l'université, l'Institut Eurecom et l'Inria a été signée en 1999 », se souvient Frédérique Vidal, la présidente de l'université. Il aura donc fallu plus d'une douzaine d'années pour qu'il devienne réalité en raison d'un tour de table financier (73,3 millions d'euros) difficile à boucler. L'assemblée départementale a apporté 34 millions d'euros complétés par les contributions de l'Etat (17,3 millions d'euros), de la région (17 millions d'euros) et de la communauté d'agglomération (5 millions d'euros). Outre l'université, le nouveau campus accueille Eurecom, filiale de l'Institut Mines-Telecom. Doté d'un budget de 10,6 millions d'euros, financé pour partie par ses partenariats avec de grandes entreprises internationales, Eurecom va pouvoir doubler sa capacité d'accueil pour la formation d'ingénieurs, passant de 200 à 400 étudiants en master. L'Inria (Institut national de recherche en informatique et automatique) et Agrobiotech, institut relié à l'Inra, ainsi que des laboratoires du CNRS et l'Ecole des mines, situés en périphérie des nouveaux bâtiments, complètent le campus. L'objectif est de développer des projets communs autour des technologies de l'information mais aussi des biotechnologies, qui font de plus en plus appel aux techniques de modélisation.
Campus américains en modèle
A l'instar de ce qui se fait sur les campus américains qui ont servi de modèle, SophiaTech se veut ouvert sur le monde de l'entreprise. « La vocation de ce campus, en regroupant sur un même site l'ensemble des formations et des acteurs liés aux technologies de l'information, est de favoriser la transversalité ainsi que les synergies avec les laboratoires et les industriels de la technopole », confirme la présidente de l'université Nice Sophia-Antipolis. L'un des trois bâtiments, « le forum », hébergera différents laboratoires de recherche ainsi que la fondation universitaire Dream-It, des plates-formes technologiques ouvertes aux entreprises et l'antenne Côte d'Azur de la SATT (Société d'Accélération du Transfert de Technologies) Sud-Est. Les deux incubateurs et la nouvelle pépinière de la technopole, qui dans le projet initial devaient faire partie intégrante du campus, n'ont pu être hébergés faute de place. Ils sont accueillis dans le pôle business mis en place par la communauté d'agglomération et la CCI Nice Côte d'Azur. Les 10.000 m 2 de droits à construire, pour faire face aux besoins de développement de SophiaTech, pourraient permettre dans le futur de les y réintégrer.
Christiane Navas, Les Echos

CORRESPONDANTE À NICE

> source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202360162083-sophia-antipolis-se-dote-d-un-campus-universitaire-a-l-americaine-506577.php
QRcode - Lien direct :